Le projet skatepark

Neuf écoliers du centre scolaire d'Anniviers assumaient leur passion de la trottinette freestyle dans les rues de Vissoie, au grand dam des adultes. Un problème vieux comme la roue en caoutchouc... 

Action 72 heures en Anniviers: Les photos

L'album en ligne "Skatepark d'Anniviers"


Pendant 72 heures du 10 au 13 septembre, les membres d'Ayer pour demain ont aidé les enfants à réaliser leur projet de skatepark à Vissoie. Nous avons monté les modules, quêté dans les villages, préparé une fête et un spectacle, et surtout profité de notre nouveau skatepark! Merci à tous!

Nous avions invité le public le samedi 12 septembre dès 19h30 près de la patinoire de Vissoie pour une disco inline, de l'ambiance avec le Vagabonbar sous les Arcadomes.

Dimanche dès 10h11, nous avons annulé l'opération la route est à nous, une descente libre de Cuimey au skatepark. Il pleuvait comme vache qui pisse! Mais nous retenons l'idée pour une prochaine fois. Le soleil était de retour à midi pour le spectacle et l'inauguration officielle.

Le programme était énorme:



Comment l'histoire à commencé? Les débrouillards, refoulés des rues et parkings de Vissoie, ont fait circuler une pétition et demandé à la municipalité un endroit où se défouler et s'entraîner. Ils ont reçu un terrain idéalement situé, la promesse d'un goudronnage parfait, et l'aide d'une adulte pour peaufiner un dossier en béton: Le projet skatepark

Ils veulent quoi exactement?
Ils veulent ça!    


Un ensemble de modules conçus exprès pour les sports de glisse, skates, trotts ou rollers. L'ensemble coûtera près de 100'000.- CHF, après les promesses de dons et l'aide de la commune, il restait 60'000.- à trouver pour inaugurer un parc complet le dimanche 13 septembre.




Le concept national 72 heures a fait participer 30'000 enfants et jeunes dans tout le pays, pour aider à réaliser 700 projets d'utilité publique. 

Ayer pour demain a parrainé les trois fois trois mousquetaires du skatepark en incluant le projet dans l'action 72 heures, organisée par le Conseil Suisse des Organisations de Jeunesse. Dès le 10 septembre à 18h11, les projets soutenus par l'action ont vu le jour un peu partout en Suisse
Le projet devait être parrainé par une association de jeunesse existante. Et l'amicale de jeunes adultes qui cultive le meilleur contact avec les enfants de la vallée, grâce au camp des Moyes, c'est votre chère 

 L'association qui sauve Vissoie des jeunes 

C'est votre amicale préférée, sous le joug de notre caissière Charlène, qui était chargée de collecter les fonds, de concrétiser le projet et d'organiser les festivités d'inauguration dans le cadres du projet jeunesse national 72 heures.


http://www.72heures.ch/

Ċ
Manu Zufferey,
9 sept. 2015 à 13:09
Ċ
Manu Zufferey,
20 juin 2015 à 04:01
Comments